Crise sanitaire et licenciement de dirigeants

Publié le :
15/2/2021

Dans le contexte actuel de la crise sanitaire et économique, la mise en place des changements organisationnels rend de plus en plus courant le licenciement de dirigeants ou de cadres supérieurs.

En effet, actuellement, les groupes allègent la ligne hiérarchique. Ils mettent en place la stratégie du management en mode light.

En général, malgré les « mini-signaux » ou signaux, le dirigeant n'est pas préparé à son licenciement. Il a du mal à accepter son départ selon lui « brutal » et sent son honneur touché. La plupart du temps, il commence à se poser des questions. Petit à petit le doute commence à gagner le terrain et il remet en question ses compétences et qualités.

Dans son repositionnement professionnel, le cadre dirigeant (comme tout autre individu) qui vit mal son départ, trouve le besoin de justifier maladroitement ce départ face à ses différents contacts.La prise de contact avec son réseau professionnel, les cabinets de recrutement et chasseurs de tête est vécue comme une épreuve difficile. Il se considère en position de « demandeur » et sa fierté prend un coup. Avec cette période de transition professionnelle, il prend conscience de la durée des congés des autres (recruteurs et réseaux), le temps des urgences professionnelles de ses interlocuteurs et par conséquent le temps d’attente pour recevoir un retour, une réponse.

Pour prendre un nouvel élan, il a besoin de prendre du recul sur son histoire professionnelle, ses compétences, ses qualités et ses axes de développement. Il lui faut bénéficier de la bienveillance d’un expert professionnel qui lui permette de prendre du recul et qui l’accompagne avec méthode pour continuer son aventure professionnelle.

Il est indispensable de développer son aptitude à gérer le stress, de mettre en place une stratégie d’approche, de maîtriser les outils de communication et de networking et d'appliquer des techniques pragmatiques pour écrire une nouvelle page professionnelle.

Lors de son accompagnement, il prendra conscience de ses valeurs ajoutées, de ses capacités à mettre en œuvre et à développer les trois postures de base de l’agilité : anticipation, créativité et coopération.

Le cadre dirigeant trouvera du plaisir à réseauter et réalisera que cette période de changement est une opportunité.

Ouvrons des horizons, soyons audacieux et agissons avec agilité pour tirer le meilleur parti de cette situation.

Diane DEPROIT, Présidente et experte en management et en transition de carrière.